mercredi 26 février 2014

La ciste du château biarnès (cliquer sur la photo pour l'agrandir)

vendredi 26 avril 2013

Paso del Sarrio (ou de los Sarrios) (2155 m)

Cette randonnée permet de visiter les pentes ouest qui dominent Canfranc Estacion.

21 août 2011

Dénivelée : 950 m

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Le chemin démarre derrière le dernier immeuble au nord de Canfranc Estacion (1200m).
De nombreux lacets dans le bois permettent de progresser sans fatigue


On remonte le Barranco de Estiviellas dominé par une belle cascade



puis le sentier fortifié par des murs serpente à travers une pente raide.





Lors d'un premier passage au mois de juin 2006 nous avions eu la chance de trouver un grand nombre de lis des Pyrénées entre autres fleurs variées.




Au sortir du bois la pente s'infléchit et on arrive à la Fuente del Centenario (1840 m) qui offre toute l'année une eau fraîche et excellente.


Continuer tout droit au-dessus et chercher des balises rouges et blanches qu'il ne faudra plus quitter jusqu'à la brèche. Sur la pente très redressée on chemine à travers les nombreux ouvrages qui protègent Canfranc des avalanches. Certains n'ont pas résisté à la puissance de celles-ci.


En se retournant on aperçoit le vallon d'Izas et l'Ossau qui pointe derrière.


On est content d'arriver au refuge del Sarrio


et de se restaurer un peu.


À partir de là il ne faut pas avoir peur du vide et éviter les jours très humides. Cette traversée peut se révéler difficile si elle est enneigée.


On traverse d'abord des pentes herbeuses raides et exposées mais sans difficulté


d'où l'on voit le couloir encaissé que l'on doit gravir.


On l'aborde prudemment par une petite pente gravillonnée


et on le remonte facilement.


 À la sortie, encore une pente d'herbe inclinée



puis un petit ressaut caillouteux.


Une dernière traversée aboutit à la brèche


d'où l'on peut contempler les Mallos de Lecherines.


On peut monter facilement à la Peña Blanca au sud et aussi redescendre par le vallon de Gabardito qui mène à Canfranc Pueblo ce qui rallonge beaucoup la randonnée et nécessite une navette de voiture ou un retour en stop. 

mardi 9 avril 2013

Pic d'Igountze (1387 m)

Randonnée au Pic d'Igountze, magnifique belvédère entre Haute Soule et Barétous.

13 janvier 2011


Dénivelée : 915 m
Distance : 14 km AR
Temps : 4h30 sans les arrêts

(Cliquer sur les images pour les agrandir)



Remonter le Saison jusque Licq Athérey, dépasser ce village et on trouve très vite à gauche une route qui conduit à une pisciculture que l'on dépasse, on continue en prenant toujours à droite pour atteindre la maison nommée Escalampougnéa sur la carte.
Se garer au virage qui précède la maison et commencer à marcher sur la piste qui longe la route.

Après une rude montée bordée à gauche par un alignement de meules de fougère,


quand la pente s'infléchit, prendre à gauche. Le soleil matinal illumine le sommet du Chapeau du Gendarme.


Ne pas prendre le chemin qui monte raide à gauche et continuer presque à plat à droite ; on arrive à la maison Teinture Borda qui abrite à sa gauche une curieuse petite chapelle dédiée à Saint Michel dont l'entrée est surmontée d'un calvaire en béton.

   
Désormais il n'y a plus d'erreur possible en suivant la piste unique jusqu'à la crête qui domine d'un coté la vallée de Larrau avec au fond le Pic d'Orhy


et de l'autre celle de Sainte Engrâce.


Le chemin suit alors une échine accidentée


et on parvient à la cabane Herrearausquie (fermée) dominée par le petit Pic Losco.


  Au loin la vallée de la Soule.


On est à nouveau sur une bonne piste. Deux bifurcations : prendre d'abord à droite puis à gauche pour aboutir à une antenne au-dessus du cayolar d'Hilague. Les sommets souletins veillent sur le damier des champs de Sainte Engrâce


En remontant la crête du Pic Igountze on arrive au point culminant de notre randonnée.
Vers le nord, le village de Montory avec à sa gauche le mont Bégousse et au delà la crête d'Erretzu.



Au sud-est le pic d'Anie et la station de ski de la pierre Saint Martin.










La descente se fait par le même itinéraire ou par la piste à travers le bois d'Anthole (fastidieux et de moindre intérêt).

samedi 6 avril 2013

Pic de Bizourtère (2311 m) et tour du Lac Bleu (1960 m)


Ascension du Pic de Bizourtère avec le tour du Lac Bleu et la visite du Lac Vert 

1er aout 2011


Dénivelée totale : 1450 m
Distance : 20 km
Temps arrêts compris : 8 heures

(Cliquer sur les images pour les agrandir)



Départ du parking du Chiroulet dans la vallée de Lesponne.
Prendre le chemin vers l'ouest qui remonte l'Adour de Lesponne.


On passe devant le Pitch d'Ouscouaou (cascade)



 et après une montée assez raide on arrive à un col 


et au joli lac d'Ourrec 



En remontant le vallon au sud-est on passe devant la cabane d'Ourrec coiffée de son toit végétal.


Le vallon s'infléchit alors vers le nord-est puis l'est ; après une rude montée


on parvient au col de Bareille et on découvre pour la première fois le Lac Bleu.



Un petit quart d'heure suffira pour atteindre le sommet du Pic de Bizourtère (2311 m), point culminant de la randonnée.

                            

Outre le Pic du Midi (photo précédente) on peut admirer au nord le Pic de Montaigu,


la vallée de Lesponne


et aussi quelques brebis intrépides qui ne connaissent pas le vertige !!!


On descend alors vers l'est 



et on atteint le Lac Bleu où les iris se mirent dans l'eau (si la saison s'y prête).


On tourne alors autour du lac par un chemin accidenté qui évite les rochers (petites montées et descentes).



Parvenu à l'extrémité sud, une courte montée vers le nord-est nous mène au Lac Vert.


Encore une petite montée,



on surplombe la rive droite du Lac Bleu,


on passe près d'un laquet suspendu plutôt noir celui-là


et on arrive au déversoir du Lac Bleu d'où on peut contempler la descente vers le Chiroulet et en principe, là, on a soif mais le bar est encore loin alors ne traînons pas...